longueur


longueur

longueur [ lɔ̃gɶr ] n. f.
• 1120; de long
I
1Dimension (d'une chose) dans le sens de sa plus grande étendue; la plus grande dimension horizontale d'un volume orienté (opposé à largeur, hauteur, profondeur). La longueur d'une route; d'un lit, d'une automobile. Pièce tout en longueur. La vallée « s'étirait en longueur » (Mac Orlan ). Déployer dans sa longueur. étendre. Dans le sens de la longueur. longitudinal (cf. En long). Route bordée d'arbres sur toute sa longueur (cf. Tout du long). Sur une bonne longueur. Sport Saut en longueur.
2Grandeur qui mesure cette dimension. Une longueur de 1 000 km. Une truite de bonne longueur. taille. La longueur des cheveux, d'une robe. Augmentation (allongement), diminution (raccourcissement) de longueur. Longueur parcourue. distance.
3Math. Dimension spatiale linéaire d'une droite, d'un arc, de tout objet à une seule dimension. Longueur, surface et volume. Longueur d'un segment. Longueur d'un rectangle, le plus grand côté. Longueur d'un arc paramétré : l'abscisse curviligne.
(1858; longueur des ondes sonores 1821) Phys. LONGUEUR D'ONDE : distance que parcourt une onde sinusoïdale pendant une période. De même longueur d'onde. monochromatique. La longueur d'onde est inversement proportionnelle à la fréquence. Fig. et fam. Être sur la même longueur d'onde. Longueur optique ou chemin optique.
Métrol. Unités de longueur : mètre (et comp.), micron, fermi; aune, brasse, coudée, empan, lieue, ligne, pied, pouce, toise; encablure, mille, nœud; année-lumière, parsec.
4Sport Unité définie par la longueur de la bête, du véhicule, et servant à évaluer la distance qui sépare les concurrents dans une course. Cheval qui prend deux longueurs d'avance, qui gagne (est battu) d'une longueur (aussi encolure, tête) . Fig. Avoir une, (des) longueur(s) d'avance, un avantage (sur un adversaire).
Unité définie par la longueur d'un champ de courses, d'une piscine. Loc. Tenir la longueur : avoir de la résistance, être capable d'aller jusqu'au bout.
5Grandeur linéaire quantitative, non spatiale. Math. Longueur d'une suite finie indexée en I : le nombre d'éléments de I.
6Grandeur supérieure à la moyenne, dans le sens de la longueur. Étroitesse et longueur d'un tunnel.
II
1Espace de temps. durée. « des célébrités qui ne dépassent point la longueur d'un loyer; elles sont à terme » (Flaubert).
Loc. prép. À LONGUEUR DE : pendant toute la durée de, sans discontinuer. ⇒ long (tout au long de). À longueur de temps. À longueur de journée.
2Longue durée; durée trop longue. « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » (La Fontaine). « Rien n'égale en longueur les boiteuses journées » (Baudelaire). Tirer les choses en longueur, les faire durer. Traîner en longueur.
(1529) Au plur. Longs délais. Les longueurs de la justice. lenteur.
III(1538) Durée nécessaire à la lecture, à l'expression (d'une œuvre); importance de son contenu.
1Étendue ou durée. La longueur d'un texte.
2Grande étendue ou longue durée. Excusez la longueur de ma lettre. « il y a une prévention contre ce livre, à cause de sa longueur » (Henriot).
3Au plur. Passages trop longs, développements superflus qui alourdissent (le texte). Fuir les longueurs, éviter les redites. « Ces longueurs, ou plutôt ces traînasseries me sont intolérables » (A. Gide). Ce film est bien, mais il y a des longueurs.
⊗ CONTR. Brièveté.

longueur nom féminin (de long) Dans le même plan, la plus grande des deux dimensions de quelque chose de forme rectangulaire (par opposition à largeur) ; la plus grande dimension de la base, généralement horizontale, d'un objet à trois dimensions (par opposition à largeur et à hauteur ou profondeur) : Longueur et largeur d'un rectangle. Largeur, longueur et hauteur d'une armoire. Cette dimension considérée du point de vue de sa mesure : Un jardin de 100 mètres de longueur. Distance d'une extrémité à l'autre d'un objet, d'une surface ; dimension : La longueur des jupes varie selon la mode. Distance, en particulier dans une course : Courir sur une longueur de 150 mètres. Durée de quelque chose, étendue d'un texte, d'un récit, etc. : La longueur des jours augmente. Dimension, durée, étendue dans un texte, un récit, etc., considérées comme relativement grandes ou trop grandes : Excusez la longueur de ma lettre. Développement trop long, inutile dans un texte, un film, etc. : Des longueurs nuisent au rythme du film. Informatique Nombre d'éléments binaires, de caractères ou de mots machine contenus dans un mot, une chaîne ou une donnée. Mathématiques Partie connexe d'une courbe ; mesure de cette partie. Côté d'un rectangle qui a la plus grande mesure. Ensemble des segments de droite d'un espace affine qui sont isométriques. (Un segment n'est alors qu'un représentant de la classe d'équivalence que forme cet ensemble.) Phonétique Qualité d'une unité phonique longue. (Le trait de longueur a valeur phonologique dans de nombreuses langues : en latin v˘enit, il vient, s'oppose à nit, il vint.) Sports Unité qui sépare les concurrents d'une course (sport hippique, aviron, etc.) à l'arrivée, et qui est la longueur d'un cheval ou d'une embarcation. ● longueur (citations) nom féminin (de long) Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 Patience et longueur de temps Font plus que force ni que rage. Fables, le Lion et le Rat Antoine Rivaroli, dit le Comte de Rivarol Bagnols-sur-Cèze 1753-Berlin 1801 C'est bien, mais il y a des longueurs. Rivaroliana Commentaire Jugement sur un distique. ● longueur (expressions) nom féminin (de long) À longueur d'année, de journée, etc., pendant toute sa durée. En longueur, tout en longueur, très allongé. Tirer les choses en longueur, les faire durer. Traîner en longueur, durer trop longtemps. Longueur à la flottaison, longueur d'un navire à flot, depuis l'avant jusqu'à l'arrière, mesurée au niveau de la surface de l'eau. Longueur d'un arc rectifiable ([a, b], f), borne supérieure de l'ensemble majoré des longueurs des lignes polygonales inscrites dans f ([a, b]). Longueur optique, synonyme de chemin optique. Saut en longueur, concours d'athlétisme qui consiste à sauter le plus loin possible, après une course d'élan, d'une planche d'appel. ● longueur (synonymes) nom féminin (de long) Dans le même plan, la plus grande des deux dimensions...
Synonymes :
Durée de quelque chose, étendue d'un texte, d'un récit, etc.
Synonymes :
- durée
Développement trop long, inutile dans un texte, un film, etc.
Synonymes :
- délayage (familier)
Optique. Longueur optique
Synonymes :

longueur
n. f.
aA./a
rI./r
d1./d Dimension d'une chose de l'une à l'autre de ses extrémités. La longueur d'un fleuve.
|| étendue d'une chose dans sa plus grande dimension (par oppos. à largeur, profondeur, hauteur, épaisseur). La longueur d'un parallélépipède.
|| SPORT Cheval, véhicule qui gagne une course d'une longueur, avec une avance égale à sa longueur.
d2./d Dimension linéaire (par oppos. à surface et à volume). L'unité de longueur est le mètre.
|| PHYS Longueur d'onde: distance parcourue par une vibration au cours d'une période.
|| MATH Longueur d'un vecteur, son module.
rII./r
d1./d Durée. La longueur du jour est variable d'une saison à l'autre.
|| Longue durée. La longueur de l'attente l'a découragé.
d2./d étendue (d'un texte). La longueur d'un poème.
|| Trop grande étendue (d'un texte). être rebuté par la longueur d'un ouvrage.
d3./d (Plur.) Parties superflues qui ralentissent le rythme d'une oeuvre littéraire, d'un spectacle. C'est un bon roman, mais il contient quelques longueurs.
aB./a
d1./d Loc. adv. En longueur: dans le sens de la longueur.
|| Traîner en longueur: durer trop longtemps.
d2./d Loc. Prép. à longueur de: pendant tout le temps de. à longueur d'année.

⇒LONGUEUR, subst. fém.
A. — [Dans l'espace]
1. a) La plus grande dimension horizontale (d'un objet, d'une surface, d'un volume) ou la dimension qui est dans l'axe de son orientation. La longueur d'une allée, d'une pièce, d'un lit, d'une voiture, de la carène; au milieu, à la moitié de sa longueur. Cette protubérance annulaire correspond à la fosse basilaire de l'os occipital : sa plus grande largeur est double de sa longueur (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 129).
Dans sa longueur, dans le sens de la longueur. Les faucheurs font des pauses régulières. À l'ordinaire au bout de la bande d'herbe attaquée, la prairie prise dans sa longueur (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 76).
En longueur. Dans le sens de la longueur. Placer, ranger, fendre, scier qqc. en longueur.
Dans/sur toute la longueur de... Dans toute l'étendue de... Sur toute la longueur du train, les voitures communiquaient entre elles par des passerelles (VERNE, Tour monde, 1873, p. 149).
Sur une bonne longueur. Sur une partie importante de son étendue. Les forains avaient planté leurs tentes et dressé leurs baraques sur la place, devant l'église et sur une bonne longueur de la route (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 105).
SPORTS. Saut en longueur. Exercice qui consiste à sauter le plus loin possible. Les 4 phases successives du saut en longueur : l'élan, l'appel, la suspension et la chute (R. VUILLEMIN, Éduc. phys., 1941, p. 143).
b) La plus grande étendue d'un objet, de l'une à l'autre de ses extrémités. La longueur des cheveux, de la barbe, du cou, des doigts, de l'intestin grêle, de l'œsophage; la longueur des ailes, du corps; la longueur d'une corde; la longueur d'une robe, d'un manteau. Cette glande est située sous la peau de chaque côté de la mâchoire inférieure, vers le milieu de sa longueur (CUVIER, Anat. comp., t. 5, 1805, p. 252).
c) P. ext. Distance, étendue correspondant à la longueur d'un objet. On dépava (...) quelques longueurs de maisons de plus (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 436).
2. P. méton. Grandeur qui mesure cette dimension ou cette étendue. Connaître, mesurer, évaluer la longueur exacte de...; la longueur totale est de...; avoir tant de longueur; (sur) une longueur de tant. Une corde solide de plus de deux cents pieds de longueur (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 341).
Longueur hors tout. ,,Longueur (par exemple d'une voiture) dans laquelle sont compris tous les accessoires`` (GRUSS 1952).
Spécialement
La longueur d'onde. Les premiers émetteurs radioélectriques utilisaient uniquement des ondes longues ([...] longueurs d'ondes supérieures à 10 km) (MATRAS, Radiodiff. et télév., 1958, p. 56). Au fig., fam. Être sur la même longueur d'onde.
Longueur d'ondulation.
a) MATH., cour. Grandeur mesurant ce qui n'a qu'une dimension. Les longueurs, les surfaces, les volumes; unité de longueur; mesure de longueur :
1. ... d'où trois qualités de figures : Les lignes, figures à 1 dimension : longueur [it. ds le texte], les surfaces, figures à 2 dimensions : longueur [it. ds le texte], largeur, les volumes, figures à 3 dimensions : longueur [it. ds le texte], largeur, hauteur (ou profondeur)...
BREMOND, Poés. pure, 1926, p. 158.
b) INFORMAT. Longueur de mot. ,,Nombre de caractères ou de positions binaires constituant un mot`` (GUILH. 1969).
c) OPT. Longueur focale. ,,Longueur entre le centre optique d'une lentille mince et son foyer`` (MULLER 1966).
d) MAR. Longueur de câble. Ancienne mesure de longueur de 120 mètres. Synon. encâblure.
Longueur hors tout (d'un bâtiment). ,,Dimension (...) qui englobe tout ce qui prolonge la coque, notamment le beaupré`` (LE CLÈRE 1960).
Longueur entre perpendiculaires. Longueur qui ,,se prend entre la perpendiculaire avant (...) et la perpendiculaire arrière`` (LE CLÈRE 1960).
e) INDUSTR. TEXT. Longueur de rupture d'un fil ou d'un cordage. — C'est la longueur, exprimée en km, de ce fil ou de ce cordage, supposé indéfini, nécessaire pour qu'il se rompe sous l'effet de son propre poids (THIÉBAUT, Fabric. tissus, 1961, p. 80).
f) LING. Longueur d'un vers, d'un mot. Nombre de ses syllabes. (Dict. XIXe et XXe s.).
g) SPORTS. Unité définie par la longueur du véhicule, du cheval, du bateau p. ex. Battre l'adversaire d'une longueur; prendre deux longueurs d'avance; second à une demi-longueur, à trois quarts de longueur. Je les vis arriver au but, devançant les autres coureurs de trois longueurs de cheval (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 775) :
2. Nous avons échappé à la gêne en nous jetant à l'eau, et notre humeur s'est résolue en un match furieux où j'ai battu Jacques d'une longueur, à l'arraché.
GRACQ, Beau tén., 1945, p. 45.
3. En partic. Cette dimension ou cette grandeur supérieure à la moyenne (généralement considérée comme trop grande). La longueur du tunnel ne permet pas de...; être tout en longueur. Deux villages bâtis en longueur (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 8).
B. — [Dans le temps]
1. Espace de temps, durée.
a) [Le compl. déterm. désigne un espace de temps] La longueur des jours diminue. On peut juger de la bonté d'un livre à la vigueur des coups de poing qu'il vous a donnés et à la longueur de temps qu'on est ensuite à en revenir (FLAUB., Corresp., 1853, p. 282).
À longueur de jour(s), journée(s), de semaine(s), d'année(s), de siècle(s). Pendant toute la durée de. Au fond des mauvais rêves que fabriquent à longueur de nuit les casernes et les prisons (NIZAN, Conspiration, 1938, p. 81).
À longueur de temps. L'émotif surexcite ses émotions pour le plaisir d'en jouir, l'intraverti les déguste à longueur de temps (MOUNIER, Traité carac., 1946, p. 543).
Spécialement
PHONÉT. Longueur d'un phonème. ,,Temps affecté à l'émission d'un phonème; on parle aussi de « quantité » lorsqu'il s'agit de la mesure des voyelles`` (DOR.-POIR. 1975).
PHONÉT., MUS. Longueur de la syllabe. L'accentuation consistait dans l'élévation de la voix, et non la longueur, sur la syllabe accentuée (POTIRON, Mus. église, 1945, p. 28). Cf. long I B 2 a .
b) [Le compl. déterm. est un subst. d'action ou d'état] La longueur du bail, de l'arrêt, de l'étape; augmenter la longueur de la vie. À l'église silence parfait, quelle que soit la longueur de l'office (BLOY, Journal, 1899, p. 360).
2. En partic. Durée trop longue ou ressentie comme telle. Traîner en longueur; traîner, tirer les choses en longueur; la longueur de l'hiver, des entractes, des entrevues; redouter la longueur du voyage, de l'absence, d'une séparation. L'office a été atroce de longueur (FLAUB., Corresp., 1848, p. 83). Dans le train, lui ai donné à lire, pour occuper la longueur du trajet, le Prométhée qu'elle ne connaissait pas encore (GIDE, Journal, 1917, p. 633).
Au plur., rare. Les longueurs des journées et des soirs, elle les oubliait dans les livres (GONCOURT, Mme Gervaisais, 1869, p. 40).
C. — [En parlant d'un texte, d'un discours, d'un spectacle]
1. Étendue, durée. Diminuer la longueur d'un texte; la longueur d'une citation. Ce morceau de musique est d'une bonne longueur (LITTRÉ) :
3. C'était le contraste de l'apparente légèreté de ses propos, avec la profondeur sublime et presque apocalyptique de ses lettres qui l'avait fait distinguer. La longueur des phrases plaisait surtout à la maréchale; ce n'est pas là ce style sautillant mis à la mode par Voltaire, cet homme si immoral!
STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 412.
2. En partic. Trop grande étendue. Je suis honteux de la longueur de cette lettre (TOCQUEVILLE, Corresp. [avec H. Reeve], 1858, p. 255).
Vx. Faire longueur. Après deux cent soixante-dix-huit ans écoulés, nous sommes si loin des sentiments d'amour et de religion qui remplissent ces lettres, que j'ai craint qu'elles ne fissent longueur (STENDHAL, Abbesse Castro, 1839, p. 186).
Au plur. Des longueurs. Passages trop longs et inutiles. Il faut éviter le plus possible la forme historique, qui oblige à des détails connus et à beaucoup de longueurs (CONSTANT, Journaux, 1804, p. 56).
REM. Longuerie, subst. fém., fam., synon. (supra C 2 au plur.). Elle rit, elle prête à ces longueries son doux regard myope, la grâce vivante de sa nuque et de sa taille (COLETTE, Cl. ménage, p. 366 ds RHEIMS 1969).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Dans le temps 1. 1119 « espace de temps que dure une chose » (PHILIPPE DE THAON, Comput, 1380 ds T.-L.); 2. ca 1500 à longueur de temps « à force de temps » (COMMYNES, Mémoires, éd. J. Calmette, II, 213); 3. 1549 « lenteur » (J. DU BELLAY, Deffence, 135 ds IGLF  : difficulte et longueur d'apprendre des motz); 1567 aller en ... longueur (AMYOT, Alc., 39 ds LITTRÉ); 1666 trainer en longueur (MOLIÈRE, Misanthrope, II, 4). II. Dans l'espace 1. ca 1140 « la plus grandes des deux dimensions principales d'une surface » (G. GAIMAR, Hist. des Anglais, 285, 179 ds T.-L.); ca 1170 trente ot de lungur (M. DE FRANCE, Lais, éd. J. Rychner, Eliduc, 890); 2. apr. 1170 « grandeur supérieure à la normale dans le sens de la plus grande dimension » ici en parlant du corps (WACE, Rou, éd. A. J. Holden, III, 122); 3. 2e moitié XIIIe s. « dimension d'une chose dans le sens de sa plus grande étendue » longor du coute [coude] (RUTEBEUF, Vie Ste Marie l'Egyptienne, 883 ds Oeuvres, éd. E. Faral, t. II, p. 46); 4. a) 1679 mar. « distance horizontale comprise entre l'étrave et l'étambot » (Seignelay à Demuyn ds JAL 1848); b) 1831 longueur d'un câble « encâblure » (WILL.); 5. 1765 « mesure de l'étendue d'une figure linéaire d'une extrémité à l'autre » (Encyclop. t. 10, s.v. mesure); 6. 1846 « unité définie par la longueur de la bête, du véhicule ... et servant à évaluer la distance qui sépare les concurrents dans une course » (DUMAS père, loc. cit.); [1690 longueurs ... de champ « unité de mesure égale à un champ » (FUR.)]. III. Dans l'espace ou dans le temps 1538 « étendue, développement d'un récit, d'un discours » (EST.); au plur. 1585 « passages trop longs » (N. DU FAIL, Contes d'Eutrapel ds Œuvres facétieuses, éd. J. Assézat, t. 1, p. 209). Dér. de long; suff. -eur1. Fréq. abs. littér. : 2 163. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 5 312, b) 2 619; XXe s. : a) 1 901, b) 2 118. Bbg. GOHIN 1903, p. 308 (s.v. longuerie). - HOPE 1971, p. 206 (s.v. longuerie).

longueur [lɔ̃gœʀ] n. f.
ÉTYM. XIIIe; longor, fin XIIe; lungur, v. 1199 au sens temporel; spatial, v. 1140; de long.
———
I (Dans l'espace).
1 Dimension d'une chose dans le sens de sa plus grande étendue; la plus grande dimension horizontale d'un volume orienté (opposé à largeur, hauteur, profondeur). || La longueur d'une allée, d'une route, d'une cour; d'une boîte, d'un lit, d'une automobile. || Longueur importante, faible. || Déployer dans sa longueur. Étendre. || Dans le sens de la longueur. Long (en long), longitudinal. || Couper, fendre qqch. dans le sens de la longueur, dans sa longueur. || Dans, sur toute la longueur de qqch., dans toute sa longueur. || Sur une bonne longueur.(V. 1138). Le plus grand côté d'une figure géométrique. || Longueur et largeur d'un rectangle. || Longueur, largeur et hauteur d'un prisme (→ Espace, cit. 3 et 9).
En longueur, dans cette dimension. || Extension (cit. 2) en longueur. || Pièce toute en longueur.Scier une planche en longueur.(Déb. XXe). || Saut en longueur (par oppos. à saut en hauteur).
1 Gilieth (…) inspecta la vallée. Elle s'étirait en longueur, nue, farouche et solitaire.
P. Mac Orlan, la Bandera, XI.
2 (V. 1170). Grandeur qui mesure cette dimension. || Avoir tant (de mètres, etc.) de longueur. || Ce fleuve a une longueur de 1 000 km, un cours long de… || La longueur d'une remorque. Touée. || Longueur du corps humain. Taille. || Longueur d'un pied. Semelle. || Longueur d'un poisson. 1. Bat. || Plumes blanches jusqu'au milieu de leur longueur (→ Mi-longueur; base, cit. 2). || La route est bordée d'arbres sur toute sa longueur. || Dans toute sa longueur (→ Fléau, cit. 1). || La longueur des robes varie avec les modes. || Longueur insuffisante. || Prodigieuse longueur (→ Ibis, cit. 2). || Longueur démesurée des bras du gibbon (cit. 1). || Augmentation de longueur. Allongement, prolongement; allonge. || Diminution de longueur : accourcissement, raccourcissement (→ 1. Froid, cit. 2; gonflement, cit. 3).
2 Jusque-là, courant et sautant de toute la longueur de ses petites jambes, elle avait pu la suivre.
Zola, la Terre, I, I.
3 Il notera (…) ses dimensions approximatives (du terrain), surtout la longueur de la façade qu'il est aisé d'évaluer (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, II, p. 13 (→ Emplacement, cit. 2).
Loc. Longueur hors-tout (d'un véhicule), comprenant tous les éléments et accessoires.
3 (1873). Sports. || Une, des longueur(s). Unité définie par la longueur de la bête, du véhicule… et servant à évaluer la distance qui sépare les concurrents dans une course. || Cheval qui prend deux longueurs d'avance, qui gagne d'une longueur (→ aussi Encolure, tête). || Battre un adversaire d'une longueur.
4 Quand ils (les chevaux) passèrent devant les tribunes (…) le peloton s'allongeait déjà sur une quarantaine de longueurs.
Zola, Nana, XI.
Fig. Longueur d'avance : avantage, supériorité (sur un adversaire).
4 (1765). Grandeur linéaire fondamentale; grandeur mesurant ce qui n'a qu'une dimension. || Les longueurs, les surfaces et les volumes. || La longueur d'un périmètre, d'un arc de cercle. || Longueur de l'équateur, du rayon terrestre. || Mesure trigonométrique des longueurs entre des points inaccessibles. Longimétrie.Longueur du côté par lequel une voile est fixée à sa vergue. Envergure.Longueur parcourue. Distance. || Longueur d'une enjambée. Pas. || Des longueurs égales, inégales.Mesures de longueur ou mesures linéaires. || Unités de longueur (du système métrique) : Mètre, micron (et leur comp.); (anciennes) : Aune, brasse, coudée, empan, lieue, ligne, palme, pied, pouce, toise; (étrangères) : Archine 2., sagène, yard; (marines) : Brasse, encâblure, lieue, mille, nœud; (astronomiques) : Lumière (année-lumière), parsec. || Instruments pour mesurer les longueurs. Chaîne (d'arpenteur), curvimètre, mètre.
5 (…) les mesures sont différentes selon les choses; c'est pourquoi on a formé des mesures d'intervalle pour les longueurs, des mesures carrées pour les surfaces, et des mesures solides ou cubiques pour les capacités (…)
Encycl. (Diderot), art. Mesure.
Longueur d'onde : distance entre deux points consécutifs dans le même état vibratoire, dans la propagation d'un phénomène périodique. Onde, cit. 15 et 15.1. || De même longueur d'onde. Monochromatique.
(1959). Par ext. || Longueur d'un vers, nombre de syllabes qui le mesurent.
Mar. || Longueur de câble. Encâblure.
5 (Après 1250). Grandeur supérieure à la moyenne, dans le sens de la longueur (I., 1.) [opposé au fait d'être court]. || Le pont Saint-Esprit est de toute beauté (cit. 16) pour la hauteur et la longueur. || Étroitesse et longueur d'un couloir (cit. 2), d'un tunnel.
———
II (Durée).
1 (1119). Espace de temps. Durée. || La longueur du jour augmente au printemps.
6 Ce sont des célébrités qui ne dépassent point la longueur d'un loyer; elles sont à terme.
Flaubert, Correspondance, 392, 21-22 mai 1853.
6.1 (…) dans la transcription d'un univers qui était à redessiner tout entier, du moins ne manquerais-je pas d'y écrire l'homme comme ayant la longueur non de son corps mais de ses années, comme devant, tâche de plus en plus énorme et qui finit par le vaincre, les traîner avec lui quand il se déplace.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 1046.
Loc. prép. (V. 1500, à longueur de temps). À longueur de… : pendant toute la durée de, sans discontinuer. Long (tout au long de). || À longueur de journée (→ Ininterrompu, cit. 2), d'année, de semaine.
7 Edmond ne s'attendait pas à celle-là. Lui prendre son argent, le déranger à longueur de journée, et puis l'injurier.
Aragon, les Beaux Quartiers, II, XXXIV.
8 Ainsi, à longueur de semaine, les prisonniers de la peste se débattirent comme ils le purent.
Camus, la Peste, p. 185.
2 (Fin XVe). Longue durée; durée trop longue. || « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » (→ Force, cit. 1, La Fontaine). || L'assommante (cit. 1) longueur du temps. || Longueur des instants d'attente (cit. 6). || « Rien n'égale en longueur les boiteuses (cit. 9) journées » (Baudelaire). || La longueur d'une entreprise (cit. 9). || La longueur et l'importance de l'entrevue. || Longueur du voyage. Grandeur (vx). — ☑ (Mil. XVIe, aller en longueur). En longueur. || Tirer les choses en longueur, les faire durer (→ Bénéfice, cit. 3). || Traîner en longueur. Traîner.
(Au plur.; 1559). Longs délais. || Les longueurs de la justice. Lenteur. || On nous gruge (cit. 2), on nous mine par des longueurs.
———
III (1538). Durée nécessaire à la lecture, à l'expression (d'une œuvre); importance de son contenu.
1 Étendue ou durée. || La longueur d'un texte, d'un résumé, d'un discours.
2 Grande étendue ou longue durée. || La longueur de ce roman découragera ses lecteurs. || Chanson qui ennuie (cit. 5) par sa longueur. || Excusez la longueur de ma lettre. || En raison de la longueur du spectacle, l'entracte est supprimé. || « Trop de longueur et trop de brièveté de discours l'obscurcit » (→ Apercevoir, cit. 11).
9 Il semble bâiller d'ennui, lui-même, en certaines de ces œuvres. Elles sont d'une longueur, d'une recherche, d'une subtilité insupportables.
André Suarès, Trois hommes, « Dostoïevski », III.
10 Que Port-Royal est le chef-d'œuvre de Sainte-Beuve, il faut le redire, car il y a une prévention contre ce livre, à cause de sa longueur, et du sujet, en effet sévère et difficile (…)
Émile Henriot, les Romantiques, p. 225.
3 (1585). Au plur. Passages trop longs, développements superflus qui alourdissent le texte. || Il y a des longueurs. || Les longueurs d'un roman, d'une comédie, d'un film, d'un exposé (→ Empêtrer, cit. 6). || « Le diffus (cit. 8) pèche par des écarts, le prolixe par des longueurs » (Lafaye). || Fuir les longueurs, éviter les redites (→ Bannir, cit. 20).
11 Ces longueurs, ou plutôt ces traînasseries, ce lyrisme épais et rudimentaire, germanique on dirait — me sont intolérables.
Gide, Journal, 28 mars 1916.
CONTR. Brièveté.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • longueur — Longueur. s. f. Estenduë de ce qui est long. Grande longueur. bonne longueur, juste longueur. cela est de bonne longueur. cela a tant de longueur sur tant de largeur. cette coste de vignoble, cette coste de mer a tant de longueur. la longueur d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • longueur — Longueur, Proceritas, Longitudo. La longueur des deux bras estendus, Vlna …   Thresor de la langue françoyse

  • longueur — [lôŋ gʉr′; ] Fr [ lōn gër′] n. [Fr] a long, boring section, as in a novel, musical work, etc …   English World dictionary

  • longueur — (lon gheur) s. f. 1°   L étendue d un objet considéré d une extrémité à l autre, par opposition à ce qui est court. La longueur d un bâton, d une lance, d une allée, d une route. •   Les petites longueurs se mesurent avec des pieds, des pouces,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • LONGUEUR — s. f. Dans le sens où Long est opposé à Court, L étendue d un objet considéré d un bout, d une extrémité à l autre. La longueur d un bâton, d une lance, d une allée, d une route. Cette perche est d une juste longueur, d une bonne longueur.   Épée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Longueur — La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement développé. La longueur d un objet est perpendiculaire à sa… …   Wikipédia en Français

  • LONGUEUR — n. f. étendue d’un objet considéré, d’une de ses extrémités à l’autre, par opposition à l’idée de COURT. La longueur d’un bâton, d’une lance, d’une allée, d’une route. Cette perche est d’une juste longueur, d’une bonne longueur. épée de longueur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • longueur — nf. : lanjeu (Villards Thônes), lanzhyeû (Saxel.002), longò / eu (Albanais.001), longueur (Billième), lonsdyeû (Megève), lonzeû (Notre Dame Be.). E. : Long. Fra. Dix mètres de longueur : di mètro d lon (001). A1) unité de mesure de longueur… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • longueur — (долгота | longueur) Этот термин употребляется либо для обозначения долгого количества (longueur | Länge | length | lunghezza), либо в качестве синонима длительности (longueur | Dauer | duration | durata) – см. длительность …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • longueur — UK [lɒŋˈɡɜː(r)] / US [lɔŋˈɡɜr] noun [countable] Word forms longueur : singular longueur plural longueurs literary a boring period of time, or a boring part of a book, play, film etc …   English dictionary